Les produits marins et la santé cardiométabolique

Femme bien-être

Qu’est-ce-que la santé cardiométabolique ? 

La dénomination santé cardiométabolique est relativement récente. Ce terme englobe à la fois les maladies cardiovasculaires et les maladies métaboliques, en y incluant notamment le diabète de type II et le syndrome métabolique.  

Traditionnellement, les facteurs de risques reconnus des maladies cardiométaboliques comprennent l’âge, le sexe, les antécédents familiaux, la dysglycémie, la dyslipidémie ainsi que le tabagisme.  

Cependant en raison de l’évolution de notre mode de vie sur les dernières décennies, de plus en plus tourné sur la sédentarité, la mauvaise alimentation et le stress, des facteurs de risques cardiovasculaires émergent incluant l’obésité abdominale, la résistance à l’insuline et les maladies inflammatoires. 

Schéma résumant les différents troubles métaboliques

Schéma résumant les différents troubles métaboliques (https://www.metabolicsyndromecanada.ca)

Alors que ces troubles ont tendance à devenir un problème majeur de santé publique, ces maladies pourraient être évitées par des choix de régimes alimentaires et de styles de vie différents. Il a notamment été reconnu que les origines de ces maladies sont considérées comme la 1ère cause de mortalité qui pourrait être évitée dans le monde [1] 

Quels sont les traitements actuels contre les maladies cardiométaboliques  ? 

Les principaux traitements utilisés pour traiter ces troubles cardiométaboliques  font souvent appel à des médicaments ciblant le traitement des comorbidités ainsi que leurs symptômes, comme par exemple les Statines dans le traitement de l’augmentation du cholestérol et des graisses viscérales. 

Cependant, bien que ces médicaments soient efficaces, beaucoup d’entre eux entraînent de graves effets secondaires, comme la rhabdomyolyse pour les Statines, et en cas d’administration chronique leur efficacité pourrait être réduite voire même annulée [2]. Ainsi, des interventions nutritionnelles ont été proposées pour réduire le risque de maladies cardiovasculaires en prévenant et en atténuant les troubles chroniques associés à l’alimentation.  

Les algues : une solution naturelle aux troubles métaboliques 

Il été démontré que certains composés présents dans la nature pouvaient exercer des effets bénéfiques.  

Parmi ces produits naturels, il a été mis en avant que les produits issus du milieu marin, que ce soit les algues ou les minéraux marins, suscitaient un intérêt grandissant pour le traitement de ces pathologies. 

En effet, grâce à leur richesse en micro et macronutriments, les produits marins sont intéressants pour pallier les déficits en certains minéraux, notamment causés par la consommation d’aliments transformés, d’eau déminéralisée et les pratiques agricoles intensives.  

Plusieurs études ont également démontré que les taux d’incidence de maladies liées à l’alimentation comme l’obésité étaient bien plus faibles dans les pays où les algues sont régulièrement consommées, comme le Japon, par rapport aux pays occidentaux [3]. Cet effet a pu être mis en relation avec la composition particulière des algues, peu caloriques et riches en iode, antioxydants et fibres digestives. 

Des études cliniques ont également montré les effets positifs d’une consommation d’algues pour réguler un grand nombre de troubles métaboliques comme l’hyperglycémie et l’hypercholestérolémie, permettant d’améliorer les taux de glucose, d’insuline et de lipides sanguins, ainsi que l’hypertension artérielle, la réponse à l’insuline et la réduction des inflammations [4] [5] 

Une de ces études a comparé la prise journalière d’environ 2g d’algues brunes contre un placebo sur une population de 43 hommes et femmes pendant 6 semaines. Les résultats ont notamment pu montrer que les algues contribuaient à une amélioration de l’IMC (indice de masse corporelle) ainsi qu’une réduction significative du taux de mauvais cholestérol.  

Ainsi, forts de ce nombre grandissant d’études cliniques démontrant leur potentiel dans la sphère cardiométabolique, les ingrédients marins devraient être poussés sur le devant de la scène dans les années à venir. 

 

BIBLIOGRAPHIE :

[1] Mechanick J.I. et al (2020). Cardiometabolic-based chronic disease, adiposity and dysglycemia drivers. J. of Amer. Col. of cardiol., 75(5):525-538 ; DOI: 10.1016/j.jaxx.2019.11.044

[2] Golomb, B. A., & Evans, M. A. (2008). Statin adverse effects. American Journal of Cardiovascular Drugs, 8(6), 373-418 ; DOI: 10.2165/0129784-200808060-00004

[3] Gabbia D. and De Martin S. (2020). Brown Seaweeds for the Management of Metabolic Syndrome and Associated Diseases. Molecules, 25(18):4182 ; DOI: 10.3390/molecules25184182

[4] Paradis M.E. et al. (2011). A randomized crossover placebo-controlled trial investing the effect of brown seaweed (Ascophyllum nodosum and Fucus vesiculosus) on postchallenge plasma glucose and insulin levels in men and women. Appl. Physiol. Nutr. Metab., 36(6):913-919 ; DOI: 10.1139/h11-115

[5] Iacoviello L. et al. (2013). Prolonged administration of Ascophyllum nodosum to healthy human volunteers and cardiovascular risk. Nutrafoods,12:137-144 ; DOI: 10.1007/s13749-013-0059-x